Au jour le jour

Archives
Chargement en cours
Campagne

Santé

Tract « action sociale » dans le cadre du projet de cession des EHPAD au privé Télécharger le fichier
Tract « Protection sociale » sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2018 Télécharger le fichier
Communiqué aux cheminots : « discriminations, répressions : l’impossible banalisation » Télécharger le fichier
Compte rendu du groupe de travail sur les risques psycho-sociaux du 30 janvier 2017 Télécharger le fichier
Tract protection sociale : Le 29 octobre, manifestation nationale unitaire à Paris Télécharger le fichier
Tract fédéral concernant les accords Prévoyance / Santé des cheminots contractuels Télécharger le fichier
Courrier de la Fédération CGT, de SUD-Rail et de la FGRCF à l’UNSA qui s’est retirée de la démarche unitaire du 29 octobre Télécharger le fichier

Le 29 octobre 2015, à Paris, amplifions la mobilisation.

Face à l’intransigeance du Gouvernement et au non-respect de ses engagements, nos Organisations ont décidé de lancer une pétition sur 5 revendications permettant de préserver et d’améliorer les droits du régime spécial de protection sociale des cheminots : 

  • La non promulgation du décret fixant la mensualisation des pensions au 1er janvier 2016. Cette décision du Gouvernement a pour objectif de poursuivre sa démarche d’un alignement des droits du régime spécial sur le régime général dans la perspective d’une réforme globale des retraites de l’ensemble des salariés. La violence d’un décret n’engage aucunement notre volonté et notre exigence de maintenir le versement trimestriel des pensions à échoir sans fractionnement.
  • L’arrêt du gel des pensions et l’amélioration du pouvoir d’achat. Cette situation inadmissible dégrade les conditions de vie d’un grand nombre de retraités et de veufs/veuves et entraine certains d’entre eux vers la misère. Il est urgent de décider d’une augmentation générale des pensions.
  • Le groupe de travail concernant les basses pensions de réversion doit être mis en place. Le Gouvernement doit tenir ses engagements et ses promesses sur le sujet.
  • La reconnaissance des trimestres d’apprentissage pour le calcul de la pension. Au delà du Gouvernement, la Direction de la SNCF doit financer les trimestres manquants afin que l’ensemble des ex-apprentis ne soit pas injustement pénalisé.
  • Le maintien des prestations non pérennes de notre régime d’assurance maladie (exemple : le forfait optique à 100 €).

L’ensemble de ces revendications est juste et doit être satisfait par une autre répartition des richesses. Celles-ci, au-delà de préserver et d’améliorer les droits et les conditions de vie des retraités, permettraient une relance économique dans notre pays.

Malgré plusieurs courriers de nos Organisations à ce jour, le Gouvernement ne daigne même pas nous répondre. Il y a urgence à agir massivement en signant la pétition unitaire au niveau des retraités mais également des actifs qui sont pleinement concernés par l’ensemble de ces revendications touchant à l’avenir de notre régime spécial.

Le 29 octobre 2015, mettons le Gouvernement au pied du mur. Soyons nombreux pour imposer de véritables négociations sur nos justes exigences.

MANIFESTATION NATIONALE LE 29 OCTOBRE 2015

Les Unions Fédérales des Retraités CGT – SUD-Rail et FGRCF vous donnent rendez-vous à partir de 12 h 30 place Raoul Dautry (Gare Montparnasse) à Paris, pour se rendre au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

Appel unitaire de la Fédération CGT, de SUD-Rail et de la FGRCF à la mobilisation du 29 octobre Télécharger le fichier

ACCORDS COLLECTIFS

MAINTIEN DE SALAIRE / PRÉVOYANCE / SANTÉ DES CHEMINOTS CONTRACTUELS

L’éclatement de la SNCF en 3 EPIC entraine la modification du contrat sur la complémentaire Prévoyance/Santé, passé
entre la SNCF et Humanis. Dans ce contexte, les règles imposées par le décret sur « les contrats responsables » (définition d’un plancher et d’un plafond de prestations) s’appliquent. La CGT a porté ses exigences afin de réduire la cotisation des bas salaires et mettre en place un dispositif de solidarité inter générationnelle et a réaffirmé que l’embauche au Cadre Permanent doit demeurer la règle.

En introduction à cette réunion, la CGT a réaffirmé son opposition au contrat de santé obligatoire :

  • il remet en cause la libre adhésion à une mutuelle (acte militant et non assuranciel) ;
  • il favorise les grands groupes d’assurance qui spéculent avec l’argent des adhérents ;
  • il crée de fortes inégalités en fonction de l’état sanitaire et social des salariés d’entreprise. En clair, une entreprise, dont la population est composée de jeunes cadres, comporte moins de risques. Les salariés de cette entreprise cotisent moins et sont mieux protégés ;
  • l’employeur bénéficie d’exonérations fiscales, alors que les salariés demeurent imposés sur les cotisations salariés et employeur).

La CGT revendique que les cotisations servent à améliorer la sécurité sociale plutôt que de nourrir les actionnaires. Ces contrats fragilisent la sécurité sociale.

La loi oblige à la mise en place de cette mutuelle. La CGT, en responsabilité, participe à la négociation pour éviter les dérives.

La CGT a tiré un premier bilan de la mise en place du contrat Humanis du 1er janvier 2014 :

  1. Mauvais accompagnement RH (la disparition des Bureaux Administratifs) se paie ;
  2. Politique commerciale agressive d’Humanis ;
  3. Le poids de la cotisation est disproportionné en fonction des revenus ;
  4. Des cheminots mécontents du rapport prestations/cotisations ;
  5. 6% des cotisations de l’option sont utilisés dans les prestations.

La CGT a donc exigé que le nouvel accord remédie à ces problématiques.

La Direction, au regard de l’équilibre financier du régime santé, propose de réduire le taux d’appel de 15% sur la base et de 35 % sur l’option. Un certain nombre de prestations ont été relevées, d’autres ramenées au niveau du contrat responsable. Ces modifications rentreront en vigueur le 1er janvier 2016.

La CGT prend note d’une prise en compte d’une partie des problématiques soulevées. La CGT consultera ses instances de décision quant à sa signature de ces accords.

Flash-info concernant les accords collectifs « Maintien de Salaire », « Prévoyance » et « Santé » des cheminots contractuels ; Télécharger le fichier
Tract aux personnels CE/CCE sur la complémentaire Santé pour tous les salariés Télécharger le fichier

Documents

 

 

Echo des retraités n°3

Les retraités un choix de société, un enjeu de classes.