Au jour le jour

Archives
Chargement en cours
Campagne

Formation syndicale

Se former CGT, n’est pas facultatif !

Nous le réaffirmons sans cesse, nous voulons des syndiqués acteurs, auteurs et décideurs dans leur travail et dans leur syndicat.
Agir, élaborer des propositions et décider pour ne pas subir, pour que chaque cheminote ait son mot à dire, faire prendre conscience de cette force collective est une construction permanente, et pour franchir les étapes, la formation syndicale est indispensable. Il est essentiel de se former pour ne pas se laisser enfermer dans les projets de ceux qui rêvent d’un monde du travail toujours plus servile, essentiel également pour anticiper les mauvais coups portés par la direction en se mettant en capacité d’analyser, de produire des idées, et les transformer en revendications.
C’est dans ce sens qu’avait été rédigée la résolution 1 du 51ème congrès : « Pour une formation syndicale élargie et adaptée pour un syndicalisme de masse et de classe, la CGT et ses syndicats s’engagent à :
• Proposer une formation à chaque syndiqué-e tout au long de son parcours et de sa vie syndicale. Dès lors qu’il décide d’adhérer à la CGT, le-la syndiqué-e aura accès à une formation d’accueil et au minimum une FSG1.
• A ce que le tronc commun soit assuré par l’interprofessionnel
• A faire de la formation un outil et un vecteur de syndicalisation.
Se former n’est pas facultatif, c’est un investissement personnel dans l’avenir. Cet investissement te sera utile ainsi qu’à ton entourage, tes collègues cheminot-es et tes camarades du syndicat…

Le programme fédéral 2019

Le plan de formation syndicale 2019 complet à feuilleter.

La formation syndicale CGT : une conception originale

Équiper pour agir

  • C’est en résumé, la fonction essentielle que la CGT assigne à la formation syndicale
  • Equiper en savoir et savoir faire pour des actes et des actions concrètes. Ces gammes de savoir et de savoir faire fonctionnant dans un rapport de complémentarité.
  • Agir pour une grande qualité de vie syndicale et être dans une dynamique de conquêtes.

Un parcours individualisé avec 2 paramètres

1

La notion de temps qui se comprend bien au sens de continuité syndicale quels que soient les lieux, les entreprises, les organisations CGT dans lesquelles le syndiqué sera à même de prendre part ;

2

Le champ des connaissances se dégroupant en 3 familles :
- Etre acteur toute sa vie (en partant de l’adhésion) ;
- Outiller pour le mandat ;
- Outiller pour la responsabilité.

La formation syndicale face aux enjeux : 3 priorités

Réévaluer la place et le rôle de la formation syndicale

  • De quelles formations les syndiqués, les militants ontils besoin pour mettre en œuvre ce que nous décidons collectivement ?
  • Comment y répondre le plus efficacement et avec le plus de réactivité possible ?
    C’est autant de questions qui renvoient à des actes de directions et s’inscrivent dans le sens que nous donnons à nos luttes, à notre activité syndicale et revendicative

Conquérir de nouveaux droits et …

Il nous faut être beaucoup plus attentifs à la bonne utilisation et à la mutualisation des droits et moyens existants. La conquête de nouveaux droits doit être un sujet revendicatif à part entière.
(pour exemple : la prise en charge par l’entreprise de tous les frais, les pertes de salaire, la commande des « stagiaires » hors roulement…)

… Mutualiser les productions

Nombre de nos organisations construisent des journées d’études voire des modules. Ce qu’il faut encourager et que toute la CGT en profite.

Augmenter le nombre de formateurs

Notre conception de la formation syndicale (coller au plus près des réalités, de l’actualité, des besoins des syndiqués) appelle des réponses de plus en plus fines et adaptées. Le besoin d’un plus grand nombre de camarades maîtrisant les contenus à travailler et la démarche pédagogique de la CGT apparaît comme une évidence. Il s’agit pour nous d’animer des formations mais aussi pour construire et/ou actualiser des journées, des thèmes. Le tout en fonction des besoins.

Accueillir celles et ceux qui se syndiquent : 2 étapes essentielles

1re étape

Compter parmi nous un ou une syndiqué(e) de plus n’est pas anodin. En partant de ce qu’il est, il importe d’accueillir le nouveau ou la nouvelle syndiqué(e) dans sa maison CGT, de lui faire visiter ce que l’on ne peut connaître mieux que de l’intérieur, son syndicat ou sa section syndicale, les militants, les élus… Le livret d’accueil fédéral est un outil à privilégier pour le suivi du (de la) nouvel(le) adhérent(e).

2e étape

La FANS = Premier contact avec la formation, la formation d’accueil des nouveaux syndiqués est à soigner particulièrement. C’est un moment de confrontation, d’échange et de construction collective de connaissances.
la FANS doit contribuer à ce que les nouveaux syndiqués trouvent et prennent rapidement toute leur place dans le collectif militant de l’organisation. Le secteur Formation de la fédération est là pour vous aider à organiser les FANS.

La formation syndicale, ce n'est pas l'école !

Il n’y a pas d’un côté des élèves et de l’autre un ou des maîtres. Il y a des syndiqués rassemblés dans une même volonté de s’écouter, de partager leurs savoirs et les pratiques de la CGT, son patrimoine vivant. Le participant à l’action de formation est au centre de la démarche pédagogique.

Toutes les méthodes utilisées par les formateurs, qui sont eux aussi des syndiqués, permettent à chacune et à chacun d’être à l’aise pour apprendre. Le stagiaire, de ce fait, est amené par l’expérience qu’il acquiert à s’approprier les connaissances par son propre travail. Il est en mesure d’évaluer la progression de ses connaissances. Le but est de favoriser son implication dans la vie syndicale, d’agir en percevant le sens et la finalité.

La formation syndicale c’est s’enrichir du collectif et y prendre du plaisir !

Benoît Frachon (signataire des accords de Matignon en 1936) disait :

« Quiconque néglige sa formation théorique se voue inéluctablement à la stagnation et plus au recul ».

La formation syndicale générale

LA FANS (Formation d'Accueil des Nouveaux Syndiqués d'une journée)

Dégagement des stagiaires, pris en charge par la fédération
REALISATION :
par le syndicat du site
OBJECTIF :
Présenter la CGT (repères historiques, valeurs, implantation locale…) pour que les nouveaux adhérents trouvent très vite leur place dans le syndicat.

LE NIVEAU 1 DE LA FORMATION GéNéRALE (ou FSG 1)*

Fond commun de connaissances initiales
(5 jours)

  • Qui sont les salariés d'aujourd'hui ?
  • Comment élaborer et défendre les revendications ?
  • Comment fonctionne notre société ?
  • L'histoire du syndicalisme
  • Les orientations de la CGT
  • Déclinaison UGICT pour les maîtrises et cadres

Modules concrets de savoir-faire
(2 jours chacun)

  • Rédiger un tract, utiliser la "NVO"
  • Le journal de la CGT
  • Elus et mandatés
  • La feuille de paie et les revendications

LE NIVEAU 2 DE LA FORMATION GéNéRALE (ou FSG 2)*

La dominante est la réflexion sur les problématiques. Réalisation : l'UD à défaut l'UL pour les 1re, 2e parties, module QVS.

  • La 3e par la fédération.
  • Première partie * (5 jours),
  • deuxième partie * (5 jours),
  • module QVS (3 jours),
  • troisième partie (5 jours)
  • "Session professionnelle" dit de "semaine de branche", formation dispensée par la fédération.
  • Le programme fédéral 2019

    Outillé pour la responsabilité

    Communication

    Où ? quand ?

    Du 09 au 13 septembre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Aux responsables à la "Com" dans les syndicats et les secteurs ou aux secrétaires généraux de syndicats et de secteurs.

    Pour quoi faire ?

    • Analyser les dimensions stratégiques de la bataille des idées.
    • Conduire à une maîtrise des techniques élémentaires de communication.
    • Mettre en capacité d’animer une communication ouverte et efficace.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée

    Fiche complète

    Organisation

    Où ? quand ?

    Du18 au 22 mars - 07 au 11 octobre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Aux secrétaires à l'organisation des syndicats et des secteurs.

    Pour quoi faire ?

    • Approfondir sa connaissance des fondements de "l'Orga." et ses articulations essentielles.
    • Mettre en capacité de conduire cette activité au service du renforcement et la qualité de vie syndicale.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée

    Fiche complète

    Politique financière

    Où ? quand ?

    Du 03 au 07 juin - 07 au 11 octobre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Après le "Module Trésorier" réalisé par le secteur fédéral :

    • aux responsables à la politique financière
    • aux membres des commissions financières et de contrôle des syndicats et des secteurs (un seul par syndicat)

    Pour quoi faire ?

    Dans le cadre de la conduite des orientations politiques du syndicat ou du secteur, être en capacité de «construire et suivre un budget» afin de mettre tous les moyens nécessaires et indispensables pour la mise ne oeuvre de la démarche CGT.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée - Module Trésorier obligatoire - Expérience en Trésorerie (de syndicat ou secteur) d'au moins un exercice fortement conseillé.

    Fiche complète

    Secrétaire général de syndicat

    Où ? quand ?

    Du 18 au 22 mars - 07 au 11 octobre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Aux secrétaires généraux de syndicats (exécution et UFCM) et à ceux appelés à le devenir.

    Pour quoi faire ?

    Etre en capacité de placer dans la pratique la question des moyens pour mettre en oeuvre la démarche CGT.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    Formation des formateurs

    Où ? quand ?

    Du 20 au 24 mai - Chalet Pierre Sémard
    Du 18 au 22 novembre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    • Aux camarades appelés à intervenir dans les stages ou à les animer.
    • Aux responsables à la Formation syndicale des syndicats et des secteurs..

    Pour quoi faire ?

    Mettre en capacité de préparer, animer :

    • Un thème ;
    • Un module ;
    • Une session ;

    dans le sens de la démarche pédagogique de la CGT.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    Outillé pour rester acteur toute sa vie

    UFCM

    Où ? quand ?

    Du 20 au 24 mai - Chalet Pierre Sémard
    Du 18 au 22 novembre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    • Aux militants exerçant des responsabilités ou en passe d’exercer dans les syndicats de cheminots, UFCM-CGT, les secteurs fédéraux et les BR UFCM.

    Pour quoi faire ?

    Apporter au stagiaire les connaissances et la réflexion nécessaires pour :

    • Mener le débat avec ses collègues maîtrises et cadres sur les revendications spécifiques et les moyens de les faire aboutir ;
    • La syndicalisation des agents de maîtrise et des cadres.

    Préciser les conceptions de la CGT en matière d’activité et d’organisation spécifique.

    Prérequis

    Le premier niveau est nécessaire.
    Tous les stages FSG 1er et 2e niveau ou spécifiques sont bien évidemment ouverts aux militants UFCM.

    Fiche complète

    Salaires / Protection sociale

    Où ? quand ?

    Du 24 au 28 juin - 04 au 08 novembre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    En particulier :

    • Aux responsables à l’action revendicative des syndicats et des secteurs ;
    • Aux membres des sections techniques et comités techniques de secteurs et nationaux ;
    • Aux syndiqués «Pour être acteur toute sa vie» ;
    • A tous les élus.

    Pour quoi faire ?

    Mettre en capacité :

    • De mener le débat sur toutes les dimensions de la rémunération ;
    • De nourrir notre construction revendicative de ces questions transverses.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    «Notre voix du service public»
    Semaine de branche

    Où ? quand ?

    Du 13 au 17 mai - 30 septembre au 04 octobre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Aux camarades ayant suivi les deux premières parties de la formation générale de niveau 2. Il s’adresse aussi aux camarades :

    • L’ayant suivi il y a longtemps ;
    • Ne l’ayant pas suivi mais disposant d’une longue expérience militante.

    Pour quoi faire ?

    • Approfondir votre connaissance de l’entreprise et des enjeux auxquels elle est confrontée.
    • Maîtriser les principaux ressorts de la démarche CGT pour impulser une construction alternative du service public.

    Prérequis

    FSG 1 et FSG 2 obligatoires

    Fiche complète

    Outillé pour le mandat

    CSSCT

    Où ? quand ?

    Du 24 au 28 juin - Chalet Pierre Sémard
    Du 09 au 13 décembre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Aux militants ayant un mandat :

    • Élu-es CSE-CSSCT

    Pour quoi faire ?

    • Mettre en capacité d’animer l’action de prévention au sens où l’entend la CGT ;
    • Enrichir de ce point de vue notre construction revendicative.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    Eco / CSE

    Où ? quand ?

    Du 30 septembre au 04 octobre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    • Aux élus CSE Mobilité et élus nationanux ainsi qu’aux élus CCGPF ;
    • Aux mandatés dans les commissions territoriales.

    Pour quoi faire ?

    Acquérir les connaissances nécessaires :

    • À la conduite du mandat ;
    • À l’intégration de ces questions à notre construction revendicative (dans le syndicat, sur le secteur).

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    Emploi / Formation

    Où ? quand ?

    Du 01 au 05 avril - 14 au 18 août - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    • Aux membres des commissions emploi-formation des secteurs et des CSE ;
    • Aux secrétaires à l’action revendicative des syndicats et secteurs et des CSE Mobilité et nationaux, aux RPX.;
    • Aux membres de Comités techniques de secteurs et nationaux ;
    • Aux syndiqués «Pour être acteur toute sa vie» .

    Pour quoi faire ?

    • Acquérir les connaissances nécessaires à la conduite de mon mandat en intégrant les questions d’emploi et de formation à la construction revendicative CGT.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    Logement

    Où ? quand ?

    Du 16 au 20 septembre - Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    • Aux membres de CIAL du CCGPF, CSE Mobilité et CSE nationaux;
    • Aux militants acteurs de l’activité Logement ;
    • Aux syndiqué-e-s « pour être acteur toute sa vie ».

    Pour quoi faire ?

    • Acquérir les connaissances nécessaires à la conduite de mon mandat en intégrant les questions Logement à la construction revendicative CGT.

    Prérequis

    FSG 1 obligatoire - FSG 2 conseillée.

    Fiche complète

    Stages spéciaux

    Transports UIT

    Où ? quand ?

    Du 17 au 19 avril 2019 - 02 au 06 septembre 2019- Centre Benoît Frachon

    Pour qui ?

    Ce stage s'adresse à des dirigeants :

    • En charge de l’activité transport dans une organisation territoriale (union départementale ou comité régional),
    • Membre des directions fédérales constitutives de l’Union Interfédérale des Transports,
    • Dirigeants confédéraux travaillant sur ces questions,
    • Aux secrétaires de secteurs.

    Pour quoi faire ?

    Acquérir les connaissances nécessaires à la conduite de mon mandat en intégrant les questions d'emploi et de formation à la construction revendicative CGT.

    Prérequis

    non mentionné

    Fiche complète

    La formation continue confédérale en 2019

    Les dates des sessions, les publics visés, les objectifs de formation sont à consulter sur le site Internet de la confédération :

    www.formationsyndicale.cgt.fr (rubrique de la formation syndicale)

    ou vous pouvez vous rapprocher de l’espace vie syndicale.

    L’inscription des camarades doit se faire en accord entre le syndicat et le secteur fédéral. Cette inscription sera adressée par le secteur fédéral :

    • D’une part, à l’espace confédéral organisateur de la date de formation
    • D’autre part, en double au secteur formation syndicale de la fédération avec la mention " pour information " pour éviter toute incompréhension.

    Les camarades sont couverts par la structure qui est à l’origine de la demande de stage.

    Nous conseillons au camarade s’inscrivant pour une session de formation syndicale confédérale de posséder les pré requis contenus dans la FSG1 et FSG2.

    5 modules dans une offre globale

    Une plus grande proximité

    Le secteur Formation Syndicale fédéral met 5 modules à disposition des secteurs. Les principaux avantages de ce type d’offre se déclinent en 3 points :

    • 1
      Introduction d’une progressivité dans l’acquisition des savoirs et des savoir-faire
    • 2
      Un enrichissement homogène de l’offre puisque ces modules ne remplacent aucun autre stage
    • 3
      Une réactivité accrue puisque les secteurs deviennent les maîtres d’œuvre de ces actions de formation

    C’est donc bien au sens et dans les équilibres d’une offre centrée sur les besoins du militant qu’il faut réfléchir la mise à disposition de ces modules. Pour de plus amples renseignements rapprochez-vous du responsable à la formation syndicale de votre secteur.

    Les modules

    Module élus et mandatés

    Durée

    2 jours

    Public visé

    Les élus et mandatés (CSE, CSSCT, CLM…) quelles que soient leurs formations syndicales, expériences militantes ou ancienneté dans le mandat.

    Objectifs

    Mettre les stagiaires en capacité de :

    • Définir les rôles, places et prérogatives des élus et mandatés ;
    • Concevoir leur activité au sens de la démarche CGT.

    Module d'accueil des élus CSE

    Durée

    2 jours

    Public visé

    Tous les élus CSE-CCGPF, membres de commissions, quelles que soient leurs formations syndicales, expériences militantes ou ancienneté dans le mandat. Ce module est réalisé au plus près des élections professionnelles.

    Objectifs

    Fournir les éléments de connaissance et d’analyse génériques sur :

    • L’histoire des CE ;
    • La dimension « économique » du CSE ;
    • Les activités sociales.

    Thèmes travaillés

    • À partir des réalités de chaque CSE et au service de l’activité de terrain ;
    • Dans le sens des relations CSE – outil du syndicat et Élu CSE – militant du syndicat.

    Module trésorier

    Durée

    2 jours ou 3 jours

    Public visé

    Les trésoriers de syndicat ou de grosse section syndicale ayant, en principe, suivi la FANS et la FSG1.

    Objectifs

    Former les camarades aux actes concrets de trésorerie :

    • Collectage et ventilation de la cotisation ;
    • Le 1%, le FNI et la réévaluation du prix du timbre ;
    • Commande de matériel.

    Module en direction
    du futur retraité

    Durée

    1 jour

    Public visé

    Tous les syndiqués quelles que soient leurs formations syndicales, expériences ou autres. Ce module est réalisé dans les structures de base de l’organisation syndicale ou à défaut au niveau des secteurs fédéraux (mutualisation des moyens).

    Objectifs

    Informer les futurs retraités de leurs droits afin d’appréhender au mieux leur future vie. Ce module doit être organisé, dans la mesure du possible, 6 mois précédents la mise à la retraite. Il peut être ouvert à des non syndiqués.

    Thèmes travaillés

    • Histoire et présentation des structures syndicales ;
    • Les pensions SNCF, droits des retraités ;
    • Les raisons revendicatives de la continuité syndicale ;
    • Qualité de vie syndicale et renforcement de la CGT.

    Module spécifique CSSCT

    Thèmes travaillés

    • L'accident du travail ;
    • Le rapport d'enquête ;
    • Les possibilités de recours ;
    • L’ordre du jour et le PV ;
    • Le plan de prévention ;
    • L’aptitude – le reclassement – les handicaps – la réforme.

    AVERTISSEMENT

    Dans le domaine d’intervention précis conçus pour répondre à des besoins bien ciblés, ces modules ne remplacent en rien les stages apparentés (Politique financière ou ECO-CSE). Ils ne dispensent pas de formation générale. Au contraire, déconnecter acquisition de savoir-faire concrets et approbation de savoirs fondamentaux rendrait à terme l’ensemble de nos formations inopérantes.

    Infos pratiques

    Tout commence au syndicat

    Chaque adhérent est confronté à des problématiques nouvelles et complexes ou à une prise de responsabilité nouvelle, il doit donc lui être proposée une formation adaptée à ses besoins, à ses responsabilités, et ce tout au long de sa vie syndicale.

    En ce sens, tout acte de candidature doit résulter d’un débat entre le SYNDIQUE, le SYNDICAT, et le SECTEUR FEDERAL. Cet échange est un moment important de notre qualité de vie syndicale puisque c’est bien le syndiqué qui se trouve au centre de notre intérêt : qui est-il, qu’attend- on de lui, de quelles formations a-t-il besoin ?

    Après un échange avec les responsables du syndicat :

    • Je remplis la fiche de candidature,
    • Le syndicat transmet cette fiche au secteur fédéral pour validation et assurer le suivi.
    • Cette fiche est envoyée par le secteur à la formation syndicale de la fédération.
      La candidature est prise en compte seuleument lors de cette dernière étape.
    • Une seconde demande est jointe avec l’accord de subrogation.
    Télécharger la fiche de candidature Télécharger la fiche d'inscription au stage CSSCT 2

    "Prendre le temps de me former, n'est pas une perte de temps"

    Il n’est jamais facile de s’extraire des turbulences quotidiennes et de l’activité en général. C’est pourtant nécessaire pour :

    • Prendre le temps du recul et de l’analyse pour se former ;
    • Construire des connaissances nouvelles ;
    • Echanger avec des camarades de toutes les régions ;
    • Se former c’est transmettre des connaissances ;
    • Se former c’est acquérir des connaissances dans un acte volontaire.

    C’est pourquoi il importera que toutes les conditions soient créées dans l’organisation pour que la ou le camarade assiste effectivement au stage. La tenue ou l’équilibre d’une session peuvent, de plus, en dépendre.

    Après consultation avec le syndicat,
    Je remplis la fiche de candidature,
    Je la transmets au secteur fédéral
    celle-ci est acheminée à la formation syndicale de la fédération.

    La fiche de candidature nous sert, en quelque sorte, de bâton relais pour :

    • Organiser et gérer les stages ;
    • Tenir compte de ce que sont, de ce que vivent et de ce qu’attendent les futurs stagiaires ;
    • Avoir à tous les étages une meilleure connaissance de nos syndiqués et du suivi de ceux-ci.

    Nous sommes donc loin d’obligations administratives. C’est pour cela, qu’au bénéfice commun, nous insistons pour que cette FICHE INDIVIDUELLE soit REMPLIE avec soin, minutie et lisibilité.

    Parcours de la fiche

    • Syndiqué
    • Syndicat
    • Secteur fédéral
    • Fédération « la formation syndicale »

    À ce moment seulement la candidature est actée.

    Je me DÉGAGE sans attendre

    Autorisation d'absence - type de dégagement

    La tenue ou non d’un stage intervient parfois en deçà du délai d’un mois. Le dégagement auprès de l’entreprise doit se faire dès l’envoi de la fiche de candidature.
    Une gestion optimisée des moyens de la fédération nous conduit à distinguer deux situations.

    1-Le camarade relève du collège exécution, TA ou maîtrise jusqu’à la position 15.

    Il est dégagé en CHEQUE EDUC AVEC SOLDE. La demande d’autorisation d’absence (modèle ci-contre) devant être déposée au plus tard 1 mois avant le début de la session auprès de son Directeur d’établissement.

    2-Le camarade relève des collèges maîtrise à partir de la position 16 ou cadre, ou est (ADC)

    Il est dégagé en AY. Les demandes d’absence sont à déposer au plus tard 72 heures avant le début de la session (formulaires disponibles au Bureau Administratif).
    * Sauf formations CSSCT2 et ECO/CSE

    3-Pour les formations CSSCT2 et ECO-CSE*

    Demande d’absence au moins 30 jours avant le début du stage auprès de l’établissement pour TOUS LES AGENTS.

    4-Mon inscription est confirmée

    Trois semaines avant le stage le candidat recevra la confirmation de son inscription et des informations pratiques du pôle « formation syndicale » fédérale.

    5-L’attestation de ma participation au stage

    Au terme de chaque session, est remise en plus des bons de dégagement, une attestation de participation, la couverture se fait en chèque éduc avec solde ou en bon ECO/CSSCT selon la nature du stage.

    Des causes diverses (empêchement de dernière minute, problèmes familiaux, etc.) peuvent conduire à ce qu’un camarade ne puisse suivre le stage pour lequel il s’est porté candidat. Cela dit, la tenue d’un stage dépendant du nombre de ses participants, il importe que nous soyons réciproquement réactifs. C’est pourquoi nous insistons pour que le camarade contacte son secteur fédéral et la fédération le plus rapidement possible. La place laissée vacante sera remise à disposition.

    Candidature non retenue

    Deux cas opposés peuvent nous conduire à cette situation : trop d'inscrits à un stage ou pas assez.

    Dans le premier cas, si plusieurs candidatures ont été émises pour une même région, les choix seront arrêtés avec le secteur fédéral.

    Dans tous les cas, les candidats non retenus en sont personnellement avisés et devront se rapprocher de leur secteur pour s’inscrire à la session suivante.

     

    Du nouveau pour les inscriptions
    CSSCT 1 et CSSCT 2

    La législation évolue et nous impose quelques changements dans nos pratiques syndicales. En ce qui concerne les inscriptions aux stages CSSCT 1 et 2, il nous faut inclure le devis à la demande initiale d’absence, comme stipulé à l’article suivant : « R. 4614-30

    Le représentant du personnel au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail qui souhaite bénéficier de son droit à un congé de formation en fait la demande à l’employeur. Cette demande précise la date à laquelle il souhaite prendre son congé, la durée de celui-ci, le prix du stage et le nom de l’organisme chargé de l’assurer. La demande de congé est présentée au moins trente jours avant le début du stage. A sa date de présentation, elle est imputée par priorité sur les contingents mentionnés à l’article L2145-8. »

    Pour cela, vous trouverez ci-joint deux modèles de lettres, le premier pour l’organisation des CSSCT dans vos Secteurs, le second sera à donner à vos stagiaires de stages CSSCT2 organisés par la Fédération. Ces fichiers sont au format word, donc modifiables en fonction de vos besoins.

    Télécharger le Modèle de demande de congé de formation :

    CSSCT 1 CSSCT 2


    Modèle de demande de congé de formation économique, sociale et syndicale.

    Télécharger le modèle pour les élus du Comité Social Economique :

    Télécharger le modèle pour les salariés stagiaires :

    Accueil des stagiaires

    Sauf exception le Centre est ouvert du dimanche soir (17 heures) au vendredi soir (19 heures).
    Les stages démarrent dès 8 h 30 le matin.
    Pour les personnes qui viennent de Province, nous conseillons d’arriver la veille. (Le dernier train RER au départ de Paris, le dimanche soir est aux environs de 0H15, il arrive au Centre vers 1H00 du matin).
    La restauration fonctionne le dimanche soir à partir de 19H00 en libre service. Si vous comptez déjeuner au centre le dimanche soir, pensez à prévenir La fédération avec la fiche de confirmation - ( coupon réponse).

    Remboursement des frais de transport

    Les frais de séjours (repas, hébergement) sont entièrement pris en charge par la fédération. Par contre, l’organisation et le centre ne prennent en charge aucun paiement au titre des pertes de salaire. Les frais de transport sont intégralement remboursés sur place dans les conditions suivantes : un seul allerretour par stagiaire – base SNCF 2ème classe – quel que soit le mode de transport utilisé.

    Equipement de loisirs et de détente

    Divers équipements permettent aux utilisateurs de se détendre pendant leurs pauses et en soirée. Salles de télévision, deux vidéothèques, bibliothèque, ordinateurs en multimédias. Bar avec salles de détente, billards, tennis de table... Salle d’activités physiques. Parcours sportif dans le parc . Terrains de sports : un court de tennis, un terrain de boules, un terrain multisports, salle de spectacles et cinéma.

    Infos supplémentaires

    Vous devez vous munir simplement de vos affaires personnelles et de votre nécessaire de toilette. Les draps, couvertures et serviettes de toilette sont fournis par le Centre. Pensez aussi à prendre des affaires de sports ! une salle est à votre disposition. Vous disposerez d’une ligne téléphonique personnelle dans votre chambre dès l’ouverture des bureaux administratifs. Pour ce qui concerne la vie quotidienne au centre, des documents vous seront remis sur place.

    Centre Educatif de la CGT "Benoît Frachon"

    Faites-vous adresser votre courrier à votre nom et à l'adresse suivante :

    Centre Educatif de la CGT
    "Benoît Frachon"
    12, rue Fernand Léger
    91190 GIF SUR YVETTE

    Téléphone

    Vous pouvez utiliser celui installé dans votre chambre ou la cabine téléphonique.
    L’indicatif du centre : 01 69 86 40 00.

    Venir depuis Paris

    • Prendre la ligne B du RER direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 1h environ
    • Descendre à la station Courcelle-sur-Yvette

    Venir depuis la gare du Nord

    • Direct par le RER B direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 55mn environ
    • (tarification RATP)

    Venir depuis la gare de l'Est

    • rejoindre la gare du Nord à pied par la rue d’Alsace
    • ensuite RER B direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 1h20mn environ
    • (tarification RATP)

    Venir depuis la gare St Lazare

    • Prendre le RER E jusqu'à MAGENTA
    • ensuite RER B direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 1h15mn environ
    • (tarification RATP)

    Venir depuis la gare Montparanasse

    • Prendre le métro ligne 6 direction NATION jusqu'à DENFERT ROCHEREAU
    • ensuite RER B direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 1h20mn environ
    • (tarification RATP)

    Venir depuis la gare d'Austerlitz

    • Prendre RER C sur le quai A jusqu'à ST MICHEL NOTRE DAME
    • ensuite RER B direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 1h25mn environ
    • (tarification RATP)

    Venir depuis la gare de Lyon

    • Prendre RER A ou D jusqu'à CHATELET LES HALLES
    • ensuite RER B direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 1h05mn environ
    • (tarification RATP)

    Venir depuis la gare TGV de Massy

    • Prendre la ligne B du RER direction : "St Rémy les Chevreuses"
    • Durée du trajet : 20mn environ
    • Descendre à la station Courcelle-sur-Yvette

    Attention ce mode de transport est RATP
    La carte de circulation SNCF n’exonère pas l’achat de billets A/R.

    IMPORTANT : Le prix du billet RATP pour Courcelle-sur-Yvette est le même de tout point de la zone urbaine.
    Il vous sera intégralement remboursé au centre.

    Chalet Pierre Semard

    Chalet Pierre Semard
    400, chemin des Frasserands
    Montroc-le-Planet
    74400 ARGENTIERE - CHAMONIX

    Téléphone

    +33 (0)4 50 54 00 29

    Actions

    Introduction et compte-rendu de la réunion des responsables à la Communication dans les Secteurs Télécharger le fichier
    Introduction de la réunion des responsables à la Communication dans les Secteurs Télécharger le fichier

    Introduction du Stage à Courcelle "Comment construire la revendication à partir du travail"

    Par Cyrille Reneaud

    Cher(e)s Camarades,

    Je vous présente, ainsi qu’à vos proches, au nom de la Fédération CGT des Cheminots, nos meilleurs voeux pour l’année 2015. Notre lucidité et notre détermination à la construction d’une société plus juste, plus égalitaire seront décisives. En effet, la CGT, dans l’entreprise comme sur le plan interprofessionnel, devra agir pour que d’autres choix de société se mettent en oeuvre.

    Le contexte économique, social et politique pèse fortement sur notre capacité à amplifier la bataille revendicative pour combattre les attaques libérales du Gouvernement et de la Direction de l’entreprise. Il est donc de notre responsabilité d’échanger, de convaincre les cheminots, et plus largement l’ensemble des salariés de ce pays, que l’immobilisme serait le plus dramatique des comportements.

    En ce sens, les politiques d’austérité tentent de nous plonger dans l’obscurantisme et l’ignorance et privilégient les cadeaux au patronat contre l’intérêt général que représente le financement des services publics tels que l’éducation, la santé, l’énergie et bien évidemment le transport ferroviaire.

    Car la situation sociale crée de la colère et de la résignation. Elle provoque repli sur soi et solutions irréversibles.

    Nous avons une responsabilité importante afin de mener une bataille des idées de haut niveau permettant d’élever le rapport de force. Seul ce rapport de force sera en capacité de faire plier un Gouvernement au service exclusif des revendications du MEDEF.

    Le projet de loi MACRON est significatif d’une politique économique et sociale bornée, incapable de s’appuyer sur ses propres échecs pour changer de cap.

    Que les salariés soient rassurés, les critiques aussi véhémentes que soudaines du 1er Ministre ou du Président de la République à l’encontre du syndicat patronal ne couvent aucune querelle entre eux. Non, elles couvrent l’échec annoncé en son temps par la CGT du pacte de responsabilité du Gouvernement.

    La volonté patronale de transformation du modèle social français touche les rapports entre salariés et l’employeur, touche les rapports du salarié avec son travail et entre salariés.

    Cette volonté patronale se traduit par une individualisation de la rémunération, des responsabilités, des parcours professionnels, c’est aussi les comptes individuels « pénibilité, formation etc »…

    Les organisations syndicales progressistes sont volontairement écartées. Un pseudo dialogue social s’installe entre « partenaires sociaux », déconnecté des besoins et de l’action collective.

    Ce management s’installe à la SNCF, le développement de la politique « clients/fournisseurs », la volonté d’une modification de la culture cheminote, l’amplification de la sous-traitance, l’abaissement du niveau de responsabilité, les entretiens individuels fixant des objectifs, la prime, la notation au mérite, la polyvalence en sont les parfaits exemples.

    Ces politiques managériales comme le Lean Manufacturing de la Direction enferment le cheminot dans une contradiction insurmontable avec un sentiment d’auto culpabilisation car face au sous-effectif et au manque de moyens, l’atteinte de ses objectifs peut le contraindre à la débrouille, aux dérogations à la règle et parfois à la prise de risques.

    Rappelons ici : individuellement, il n’y a pas de solution.

    La mise en place de la réforme du système ferroviaire que nous avons combattue, confirme nos craintes face à l’ambition du Gouvernement et de la Direction de l’entreprise de casser le service public ferroviaire. L’absence de financement de cette réforme implique une démarche de réduction des trafics, de guichets, de lignes et donc des effectifs. Seules la productivité, la désorganisation du travail et de la production des cheminots, la sous-traitance, la polyvalence ou encore l’ouverture à la concurrence semblent être les leviers de nos dirigeants.

    Devons-nous nous enfermer dans le fatalisme et le renoncement ?

    Non, le remède, c’est notre capacité à mettre en oeuvre notre démarche et notre stratégie revendicatives CGT. Nos syndiqués, nos militants sont autant d’acteurs au service de cet objectif.

    Ce sont bien nos syndicats, socle de la CGT, qui détiennent les clefs.

    La CGT doit redonner de l’espoir aux salariés pour gagner une dynamique de l’action revendicative.

    Pour cela, il nous faut les rencontrer massivement, c’est tout le sens du plan de travail que nous devons orchestrer dans ces prochaines semaines, afin d’imposer de véritables négociations à tous les niveaux du pays et de l’entreprise pour ce qui concerne les cheminots sur la structuration et l’organisation de la production, sur l’emploi, sur nos salaires, sur les conditions de travail et sur nos IRP.

    La proximité est la force de la CGT, son analyse du travail et son utilité sociale. La défense des conditions de vie et de travail n’est pas la prérogative de quelques élus et mandatés. C’est l’affaire de toute la CGT et donc des syndicats.

    Nous devons transformer les individualités en actions collectives.

    Cette volonté revendicative passe par une première étape. La manifestation à Paris du 29 janvier 2015 en convergence avec les camarades de Mines et Energie. Le projet Pépy caractérise la politique d’austérité dans le monde ferroviaire au-delà de la loi du 4 août 2014. Il nous faut donc gagner de véritables négociations, cela passera par la réussite de cette journée d’action.

    Il nous faut une CGT à l’offensive en lien avec nos propositions sur la structuration et l’organisation de la production des 3 EPIC ainsi que le périmètre des IRP. Le « 6 pages », La Tribune des Cheminots et les vidéos permettent d’ores et déjà d’armer nos syndiqués pour affronter la bataille des idées.

    Bien entendu, notre vision porte également sur le moyen et long terme. D’autres actions collectives seront à construire sur l’emploi, les salaires, les services publics, l’accord 35 heures et la convention collective de la branche ferroviaire.

    L’action collective nécessite l’implication et la compréhension des cheminots à partir de leur réalité vécue au quotidien sur leur lieu de vie et de travail.

    Si notre outil syndical, organisé en sites, représente un lien et un maillage essentiels pour les cheminots, nous ne pouvons couper à quelques constats, non pas pour culpabiliser les militants que nous sommes, mais bien en vue d’améliorer notre qualité de vie syndicale :

    • Nos cahiers revendicatifs locaux des sections techniques et des syndicats sont insuffisamment tenus à jour ; nous rencontrons des difficultés pour les construire et les partager.
    • Les conflits locaux, les luttes dans la proximité, si elles permettent des avancées, elles demeurent insuffisantes.
    • Les difficultés dans le renforcement sont la signification d’une CGT moins proche des cheminots.
    • Nous sommes aussi parfois confrontés à des difficultés pour faire le lien entre le vécu des cheminots et les grands dossiers nationaux.

    La fédération ne peut rester dans le constat. Face à ces difficultés, comment aider nos militants, comment renforcer la CGT ?

    Nous menons des actions pour notre organisation qui sont le coeur de notre outil. Formation des élus, des mandatés CHSCT niveau 1 dans les secteurs, niveau 2 par la fédération, formation de nos secrétaires de syndicats, formation sur la politique emploi/formation, la protection sociale et le salaire et économique.

    Dans un but d’aider nos militants dans le quotidien, face à la modification du comportement managérial, la fédération s’est engagée dans une démarche de réflexion et d’action avec l’appui de la confédération.

    Cette formation/recherche/action a pour objectif d’ancrer la CGT au plus près des réalités du terrain, au plus près des cheminots.

    Cette action recherche « comment construire la revendication par le travail » durera 2 x 1 an avec 2 promotions de stagiaires.

    Des universitaires, enseignants, ergonomistes ou en médecine du travail, accompagneront la fédération. Ils nous transmettront une partie de leurs connaissances et de leurs expériences de la transformation du monde du travail. Une expérience antérieure a été menée dans les usines Renault avec la Fédération de la Métallurgie. Il en est ressorti un bilan positif tant sur la conquête d’amélioration des conditions de vie et de travail que sur le renforcement de la CGT. L’histoire de cette grande entreprise française de construction automobile, fortement marquée par la CGT, a aussi rencontré dès le milieu des années 80 une modification de la stratégie patronale : division des unités de production, sous-traitance et intérim, éloignement des lieux de décisions, soutiens patronaux aux syndicats réformistes, gestion par produit, financiarisation etc. Force est de constater que nous sommes aujourd’hui confrontés à la même stratégie.

    Votre implication est primordiale, elle doit permettre quelles actions de formation nous pourrons mettre en place demain pour faire toujours plus et mieux de CGT.

    La CGT a pour vocation d’être un syndicat de propositions, d’actions et de négociations. Le patronat, soutenu par les politiques libérales mises en place par les pouvoirs politiques Français et Européens, mène une véritable lutte des classes contre le salariat.

    Alors, aidons l’ensemble des salariés à cette prise de conscience, portons avec eux les revendications pour gagner ensemble le progrès social.

    Merci.

    Introduction de Cyrille Renaud au stage "comment construire la revendication à partir du travail " Télécharger le fichier

    Réunions nationales

    Réunion nationale formation syndicale du 27 juin 2017

      Rapport introductif à la réunion du 27 juin 2017
      Compte rendu à la réunion du 27 juin 2017